histoire / chroniques

Chronique maçonnique du Haut Dauphiné

Chronique maçonnique du Haut Dauphiné

par Henri F. Albert

Le 18 juin 1775, le Grand Orient de France installe à Briançon une des premières loges du Dauphiné. C’est La Réunion qui, après l’interruption de la période révolutionnaire, éteint ses feux en 1816, après avoir participé à l’installation de trois autres loges civiles (à Briançon, Embrun et Gap) et de quatre loges militaires. L’auteur, qui descend en droite ligne de François Albert, membre fondateur de La Réunion, a puisé aux archives pour écrire cette chronique qui défie l’hermétisme et le secret des frères maçons pour nous donner des tableaux plaisants et cocasses de cette micro-société solidaire mais prompte à la chicane.

100 pages - 13 € - 2003 - ISBN 2-914102-35-6

À propos de l'auteur :
Henri F. Albert (1920-2004)

Reçu à Polytechnique en 1939, il fait sa carrière dans le corps des Ingénieurs militaires des poudres jusqu’en 1973. À cette date, il intègre le groupe Thomson-CSF jusqu’en 1985. Parallèlement, il est élu juge consulaire au Tribunal de commerce de Paris dont il devient vice-président en 1995. Il a consacré les dernières années de sa vie à l’histoire de la famille Albert, une vieille famille briançonnaise dont il est issu, notamment François (1742-1820), avocat du roi puis procureur impérial et Aristide (1821-1903), chantre du Briançonnais.

points de vente

L’echo des mots

Place Général Albert, 05600 Guillestre
Tél : 04 92 52 72 48

le blog

  • Le 20 juillet 2017 | Dédicace Alain Rota et Michel Floro
    -> Alain Rota et Michel Floro en dédicace de leur dernier livre, Bâtons dans les (...)
  • Le 1er mars 2017 | Revue de presse
    -> On parle des éditions Transhumances dans la presse. Retrouvez ci-dessous (...)
© éditions transhumances 2017 | catalogue | contact | mentions légales | propulsé par spip