les carnets des vallées

De l’utilité d’un glossaire topographique

De l’utilité d’un glossaire topographique

par Albert de Rochas d’Aiglun

Albert de Rochas d’Aiglun (1837-1914), polytechnicien et officier du génie avait deux passions. La première, la poliorcétique et la restitution des sciences de l’antiquité, le conduisit à s’intéresser aux frontières de la science, où agissent le magnétisme, l’hypnose et la lévitation. La deuxième, plus terre à terre, c’est l’histoire de la topographie des Alpes. Il publie et commente de nombreux mémoires de géographie militaire et, en pionnier, avant même les touristes, s’interroge sur la légèreté avec laquelle la toponymie a été inclue à la cartographie. Il faut s’y résigner, en dépit de la fantaisie des noms de lieux enregistrés par les ingénieurs, neuf fois sur dix les noms des montagnes signifient « montagne », les noms des torrents signifient « eau », et ainsi de suite. D’où l’utilité d’un glossaire topographique...

36 pages - 4 € - 1996

points de vente

Maison de la Presse

6, av. Charles de Gaulle, 05120 L’Argentière la Bessée
Tél : 04 92 23 14 21

le blog

  • Le 1er mars 2017 | Revue de presse
    -> On parle des éditions Transhumances dans la presse. Retrouvez ci-dessous (...)
  • Le 7 février 2017 | Migrations d’hier
    -> S’il est une frontière surveillée, en cette fin du XIXe siècle et au début du (...)
© éditions transhumances 2017 | catalogue | contact | mentions légales | propulsé par spip